Pour combattre contre le virus du COVID-19, Atout linge s’est engagé dès le 20 avril dans le projet national Résilience pour la confection de masques, en mutualisation avec l’ESAT de Fontenay-le-Comte.

22000 masques Résilience produits

C’est parce qu’à plusieurs on est plus fort qu’Atout linge est entré dans le projet Résilience en mutualisation avec l’ESAT de Fontenay-le-Comte. Une mutualisation qui rend compte des liens étroits des deux structures et qui a été saluée par plusieurs structures de l’insertion. Au final, l’ESAT a soutenu Atout linge jusqu’au déconfinement fin mars. Atout linge a poursuivi le projet par la suite. Au total en septembre, c’est 22000 masques envoyés dont 19000 produits par l’atelier couture et 3000 par l’ESAT depuis le début du projet.

Un seul mot d’ordre, l’adaptation

La confection de masques a été un beau défi pour l’équipe de l’atelier couture. Après presque deux mois de fermeture, il a fallu réorganiser l’ensemble des postes de travail pour répondre aux besoins de distanciation sociale. L’accueil du public pour le showroom des produits ATELIER et du relais blanchisserie a du être supprimé. Une procédure sans contact a été mise en place pour continuer tout de même le service.

En ce qui concerne la confection en elle-même, l’adaptation a été le mot d’ordre puisque le prototype du masque barrière Résilience venait d’être créée. Des modifications sur la gamme de montage et sur les approvisionnements de matières étaient fréquents. Cependant, l’équipe de l’atelier couture s’est accroché et a su répondre aux attentes du projet.

Atout linge a dû également investir dans des machines à coudre pour la confection de masques Résilience et a bénéficié du soutien du FAPE EDF pour les subventionner.

Le projet s’est arrêté ponctuellement en septembre car le projet Résilience avait un stock de masques important. L’atelier couture reste tout de même à l’écoute des futurs besoins en masques ou en confection d’accessoires pour Résilience.